Anecdotes

 

Guitarement Classic : on l’enregistre cet hiver !!

_ Ah !!! ma première guitare : beaucoup trop grande pour moi. Comment la prendre ?… avec son manche beaucoup trop large, avec ses cordes en acier… qui faisaient si mal aux bouts des doigts !

_ Mes premiers accords, avec mon petit cousin… sur les pierres de la fontaine du village à SANTA –LUCIA-DI-TALLANO (Corse).
J’ y ai appris le do, puis le sol 7, le mi, … et le restant… petit à petit… je devais avoir 11 ans !

_ Un jour je fais mes grands débuts au « Pavillon bleu », à AJACCIO (cabaret « Au son des guitares »…) avec «  les vieux » qui m’ y entraînent, qui m’apprennent pleins de bonnes choses… Je devais avoir 13, 14 ans ! Quelle fierté pour eux et pour moi, de les accompagner et en plus… les clients qui venaient voir «  le petit qui joue » m’ offraient à gogo tous les diabolos-grenadine que je voulais . Alors après, quand je rentrais à la maison j’ avais une main pour porter la guitare, et l’ autre pour me tenir le ventre… mais des fois, arrivé devant la porte… c’était trop tard !!!

_ « Suivez la ligne jaune »… disait Coluche, mais c’est ici que j’ ai recueillis mes premiers applaudissements et ils résonnent encore dans mes oreilles quand je repense à cette partie de ma jeunesse . DEJA MA GUITARE ETAIT MA DÉLINQUANCE…. Oui c’est bien ça je devais avoir 13-14ans à cette époque et je commençait à gratouiller.

_ Et depuis ? Des rencontres… beaucoup de rencontres, de bœufs improvisés, dans des lieux fait pour ça, avec des «  guitaristes » renommés et bien reconnus aujourd’hui (mais comme à mon habitude et par modestie, ne comptez pas sur moi pour me vanter  de citer leurs noms… que voulez-vous : « tartiner »ma carte de visite en citant untel ou untel ou bien j’ai fait ceci j’ai fait cela, franchement : c’est pas mon truc !)

_ Les publics, toujours accrocs et chaleureux ! Mais un coucou particulier à celui de Leucate dans l’Aude. Pour une scène où l’on se sent bien à la limite de l’euphorie (et là je me lâche) un podium sur la plage, une foule à perte de vue, assise sur le sable… Jouer face à la mer, une pleine lune qui reflète ses reflets d’argent sur l’eau sous une nuit étoilée au possible, la douce tiédeur d’ une soirée d’été, tout ça au bas d’une falaise et surtout un public qui ne s’est pas trompé d’être venu… alors à cet instant, ce n’est plus de la musique… c’est de la FEERIE… !!!

_ 1984 pour une tournée en Corse, je négocie nos passages du ferry en échange d’ un concert sur ce bateau. Celui-ci n’as pas chaviré… mais le public… OUI !!!! et idem pour le retour, cela s appelle joindre le plaisir aux affaires… eh oui… je navigue… rarement à vue !!

_ OHHH !!! ce petit village – 150 habitants tout au plus – … perdu dans une montagne tellement déserte que le BON DIEU y a perdu ses chaussures… MAIS D ‘OU SORTENT CES CENTAINES DE GENS venus nous écouter ???? Est-ce là encore l’ impact magique de la guitare ??

_ AHHH !!!…et ça : toujours en Corse, retour de soirée-guitare quelque peu arrosée, tard dans la nuit : arrêt-pipi. Un âne «  en liberté » sur le bord de la route… Ressortir les guitares des housses… devant lui, à genou, lui faire la sérénade dans les phares de la voiture… Et là, au comble du surréalisme… IL BAT LA MESURE AVEC SES OREILLES !!!!!! Pile-poil dans le tempo le bougre. Et de rire ?… et bien re-pipi… mais dans la culotte cette fois !!

_ En 2006,  sur scène, j’inaugure un tabouret articulé spécialement conçu pour les guitaristes… Un verrouillage mal bloqué «  m’envoie au tapis » me voilà les 4 fers en l’air, souffle coupé. Musiciens et public… HILARES – MORTS DE RIRE… !!! Je l’ avoue : QUELLE PELLE !!!! AH au fait : j’interprétais juste à ce moment-là… « Les Feuilles Mortes » … vous savez, …celles qui se ramassent à la…

_ Sono installée, sortir les guitares du coffre de la voiture… celui-ci se rabat inopinément et ????…et ???… Deux doigts OUT à la main gauche… Allo maman bobo, adieu le concert et retour direct à la maison…

_ C’EST UN GAG ou QUOI  ??? Arrivé dans la ville « x », l’ organisateur s’ aperçoit « tardivement » qu’il m’a embauché par erreur pour un concert guitare classique avec force pub en plus… JE NE SUIS PAS CLASSIQUE !!!… ( à mon grand regret d’ailleurs ) BOF !!!… l’erreur est humaine… Retour direct à la maison… mais avant j’ en ai profité pour visité la ville… ses monuments… et m’acheter des cordes de rechange !!!

_ La pluie s’abat d’un coup sur la scène, la sono «  craque » de partout : court-circuit et sauve-qui-peut général… Quand les 220 volts vous défrisent… «…Dis, pourquoi quand y a l’étincelle tes cheveux sont tout dressés sur ta tête… c’est normal  ? Et pourquoi y brûlent en fumant… ? Et pourquoi t’es tout noir maintenant… ? Bilan : une guitare de détruite !!! SACREE SOIREE !!!

_ Un soir entre amis-guitaristes, au resto,  sur le port, au dessert : guitare. Au bar, un type plus ou moins 7 décennies, pieds nus, vieux short, vaguement blanc, tee-shirt marin idem, cheveux gris , mi-longs, sous une casquette de marin bronzé et pas rasé depuis… x-temps : le profil même d’ un personnage de film. Sa bouteille de scotch déjà à moitié «  sifflée » ça titube dur !…  entre deux verres il nous bafouille… « … Venez tous !… je vous invite à finir la nuit sur mon bateau… » OK ? on le suit en ironisant. Vu son état et la déguaine, il devait s’agir d’une quelconque coquille de noix qui ne devait naviguer que par miracle. QUE NENNI MES FRERES  !!!!! … Yacht : 28 mètres, une quinzaine d’ amis à bord, plus l’équipage et le personnel de compagnie. Au final, caviar  SUR GROSSES TARTINES, champagne avec LES BULLES, GUITARES «  A DONF  » sur le pont arrière, 6 heures du mat le soleil apparaît… petit-déj… 7 heures… SKI NAUTIQUE… oouuaahhhoouuu !!!… juste pour digérer : et après ça, un gros dodo bien mérité dans un hamac au pont supérieur !!! De vous à moi !! C ‘ est pas du souvenir ça ???

En ce temps–là, le mot « jet- set » n’existait pas, mais c’était tout comme.

_ Mars 2001 : DRAME… !! Mauvais infarctus !!… Plusieurs mois pour retrouver mon entière capacité de jeu  sur le manche (je posais mes doigts en tremblant à coté des cordes : un véritable cauchemar !!!) … Vous avez dit angoisse ??

Alors on peut comprendre qu’aujourd’hui je consomme ma guitare sans… AUCUNE MODERATION.

_ FESTIVAL INTERNATIONAL de GUITARE de PERPIGNAN
« LES GUITARES AU PALAIS » Palais des ROIS de MAJORQUES août 2010…
Un énorme merci à Pédro SOLER, directeur artistique, pour son invitation à me produire sur une scène montée à l’intérieur de ce somptueux monument de la Catalogne, fief et relief de son haut patrimoine.
Environ 3000 spectateurs sur le par-terre. Accompagné de Pepito Prats, Manu Moya, Pascal Vandard, Jean-Paul Daydé mon aéropage, ma « cour » guitaristique habituelle….
LE R O I : c’ est M O I …!!! …et …………. appelez moi M A J E S T E svp.

_ 25/03/2011 :
19h. Embarquement à Toulon sur le ferry direction BASTIA, une « soirée guitare » nous y attend pour le lendemain soir avec Pépito et Manu….
21h 30 au bar du bateau pour une petite SOIF !
22h SOIF irrésitible de sortir les guitares de leurs étuis…. un public se forme autour de nous !
SOIF de se faire plaisir à nous écouter…
2h du matin …. GROSSE SOIF… de sommeil …!!!

_ 16/07/2011 : PROPRIANO (Corse du sud)
Après 25 ans retrouvailles et concert avec 2 amis : César et Jacques de Peretti, ce dernier devenu un chanteur corse connu et très réputé dans l’ïle, mais que j’accompagnais à la guitare dans les années 70.
OUPS !! « EMOTION, genoux qui TREMBLENT, LARMES », quasiment impossible pour moi d’entrer en SCENE, pour ce retour guitaristique sur ma terre et partage de cette SOIREE avec Jacques.
Première partie pour moi, ensuite, après la sienne, retour sur scène, guitare en mains pour l’accompagner sur ses dernières chansons. « NATATION » en plein bonheur toutes nages confondues. Quel bonheur !!! Quelle INTENSITE pour moi !!
Jacques, César, mes amis Pépito, Manu et moi vous remercions du fond du coeur pour votre ACCUEIL.
On vous embrasse !!!

_ GUITAREMENT CLASSIC : un répertoire de OUF !! Succès total. Des « standing ovations » bien avant la fin des concerts. Une conquête du public sans précédent pour moi. Une réputation grandissante vitesse grand V.
Que de belles scènes dans de beaux endroits pour des ORGANISATEURS qui me font totale CONFIANCE.

_ Septembre 2012 : sale temps pour le guitariste que je suis !! Opération obligatoire avec pose de prothèse à l’auriculaire gauche….Réeducation pas si  « top » que ça…et reprise difficile de la guitare avec seulement   »3 doigts valides » restants….BOF…!! Django lui  ne  jouait bien seulement qu’avec 2 doigts.

Alors je fais avec : au grand bonheur de mes fans…!!!!!